L’éternel Pays des Merveilles

Il y a des contes éternels, qui peuvent traverser les générations sans devenir désuets. Au contraire, ils se bonifient avec l’âge. Enfants, ces contes nous subjuguent et nous font rêver libérant notre imagination. Passés de l’autre côté du miroir,  adultes, on leur découvre une grande sagesse, un sens caché, qui n’est visible qu’aux plus attentifs.

Alice aux pays des merveilles fait partie de ces histoires magiques et pleines de sagesse. Son adaptation cinématographique permettra sa découverte par les plus jeunes, grâce à Tim Burton.

Voici une de mes allégories préférées de ce conte merveilleux :

“Pourriez-vous, s’il vous plaît, m’indiquer la direction que je dois prendre?” Demanda Alice

“Cela dépend grandement de l’endroit où vous voulez aller” répondit le chat,

“L’endroit m’importe peu” dit Alice,

“Alors la direction que vous prenez importe tout aussi peu” dit le chat.

De l’autre côté du miroir

Sans objectif, les chances sont infimes de réussir, puisqu’il n’y a pas d’objectif à réussir ! (Cf. Etes-vous en train de planifier à échouer ?”).

Vous pouvez partager vos métaphores préférées d’Alice au pays des merveilles, pêchées de l’autre côté du miroir, en ajoutant un commentaire à ce billet, que je termine par cette citation :

“Il n’est pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va.”

Sénèque



Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s