88% des résolutions échouent : les raisons et les solutions

2013
A chaque nouvel an, il est coutume de prendre des résolutions. Ces résolutions concernent souvent des objectifs de développement personnel et professionnel tels que : arrêter de fumer, changer de travail, perdre du poids, apprendre une nouvelle langue, avoir plus de confiance en soi, etc.
Les études démontrent que, malgré toute la bonne volonté qui sous tend ces décisions, 88% des résolutions échouent [Richard Wiseman, 2007] !
Les raisons ? Des objectifs surdimensionnés, absence de plan d’action, éparpillement en poursuivant plusieurs objectifs à la fois. En effet, la partie du cerveau responsable de la volonté et du contrôle de soi (cortex préfrontal) ne peut gérer plusieurs informations et objectifs à la fois. En plus de la volonté et du contrôle de soi, cette partie gère également la mémoire à court terme, la concentration et la résolution de problèmes. Une surcharge cognitive de cette partie mène à l’affaiblissement du contrôle de soi et de la volonté. Ce qui explique qu’après une journée éprouvante de travail (sollicitant nos ressources cognitives), nous sommes plus enclins à nous jeter sur une pizza ou une glace ou à nous remettre à fumer [Baba Shiv 2009].
Les solutions ?
Pour augmenter les chances de réussite de nos résolutions (et nos objectifs d’une manière générale), les pistes suivantes s’avèrent d’une grande efficacité :
* Développer la conscience de soi permet de mieux observer ses anciennes habitudes et de mieux les apprivoiser. C’est un entrainement (qui ne nécessite que quelques minutes par jour) et un engagement constant sur toute l’année qui permet d’y aboutir. Par exemple consacrer quelques minutes par jour à prêter attention aux sensations corporelles, à son rythme de respiration, à ses pensées, sans jugement et sans action particulière. Il s’agit d’être observateur et non acteur.
* Fixer des objectifs minimalistes. Des objectifs qui impliquent de légers et constants changements.
Si vous voulez vous remettre à faire du sport, commencez à faire du sport à raison de 5 minutes par jour. Ensuite, semaine après semaine, augmentez la durée d’une minute. Si vous voulez arrêter de fumer, diminuez votre consommation d’une seule cigarette chaque semaine.
* Travailler à accepter l’incertitude et développer sa flexibilité psychologique. Souvent, derrière nos objectifs se cache un grand malaise avec l’incertitude. L’avenir étant vraiment incertain, et les choses peuvent aller bien comme mal. Nous sommes trop souvent motivé(e)s par un désir de mettre fin aux inévitables surprises dans nos vies. La fixation d’objectifs rigides (presque obsessionnels) témoigne souvent d’une inflexibilité et d’un évitement de certains scénarios, ce qui en retour ne fait qu’augmenter le refus et la peur de ces éventualités et l’inflexibilité (cycle vicieux). En revanche, développer son acceptation de l’incertain et travailler à développer sa flexibilité psychologique, mènent à une vie plus équilibrée et plus épanouie.
Je vous souhaite des résolutions réussies et une vie épanouie en 2013.
Publicités

[Vidéo] L’estime de soi

Une excellente présentation de l’estime de soi par le Dr. Christophe André.

Pour aller plus loin : 

Pour en savoir plus sur les mécanismes de  l’estime de soi et du coaching de l’estime de soi :


Le Coaching des émotions et de l’estime de soi (ebook Kindle sur Amazon.fr)


Le Coaching des Emotions et de l’Estime de Soi (Livre broché sur Amazon.fr)