Avec la “Positive Visualization” le pouvoir est à vous !

J’ai choisi comme titre le slogan du personnage Oncle Tom dans la série humoristique Les Têtes à claques. Vous trouverez les épisodes Unbelievable Success dans mon billet précédent (clic).

“Es-tu tanné d’être un super loser ? … Ne désespère pas !…
Avec le programme Unbelievable Success tu vas apprendre  le secret de tous les big winners : la positive visualization.
Parce que c’est seulement en utilisant la positive visualization que tu vas obtenir tout ce que tu veux dans ta vie ! …
La positive visualization : il n’y a rien de plus puissant dans l’Univers ! …
Maintenant le pouvoir est à vous !”

Disait le personnage fictif Oncle Tom. Ce qui n’est pas du tout éloigné de certains discours et affirmations faites par certaines vraies personnes !

Mon but n’est pas d’invalider telle ou telle théorie ou de convaincre quiconque. Chacun est libre de ses croyances et chacun est capable de faire ses propres expériences.

Dans ce post j’aimerais apporter un éclairage sur les techniques de visualisation positive, la loi de l’attraction, le pouvoir de l’intention et les autres synonymes  de la même notion qu’on peut trouver par ci et par là.
Ces techniques sont connues depuis longtemps par les chercheurs en psychologie. Elles ont été mises en application par les coaches et les (vrais) spécialistes du développement personnel et de la psychologie positive avant d’arriver aujourd’hui au grand public par le biais de livres (plus ou moins répandus) et de certains orateurs, mais malheureusement pas sans la déformation et  la déficience habituelles.

L’évolution de la connaissance est intimement liée à l’évolution de l’Humanité

Dans l’univers des anciens Égyptiens, nous dit Koestler : “Les étoiles fixes étaient des lampes suspendues à la voûte céleste ou portées par d’autres dieux. Les planètes voguaient dans leurs bateaux personnels sur les canaux de la Voie lactée, soeur céleste du Nil. Vers le 15 de chaque mois, le dieu Lune était attaqué par une truie féroce, qui le dévorait en deux horribles semaines ; après quoi il renaissait. Parfois la truie l’avalait tout rond, provoquant une éclipse ; parfois un serpent avalait le Soleil, et c’était une éclipse pire encore…”

Les images des anciens pour décrire et expliquer les phénomènes célestes, sont poétiques, mais n’ont rien à voir avec la Vérité. Aujourd’hui, grâce à l’évolution de la science et la démocratisation de la connaissance et de l’éducation, même un enfant connait les raisons des phénomènes célestes.

Chez certaines personnes et certains “praticiens” la compréhension des mécanismes de développement personnel est semblable à celle des anciens Égyptiens.  En effet, elle met l’accent sur la poésie ou le côté surnaturel ou magique au lieu d’une compréhension profonde  et rationnelle basée sur un examen méthodique et des études rigoureuses.

Le Secret est qu’il n’y en a pas !

Souvent ce qui est qualifié de secret ou de mystère, dans une certaine culture, se rapporte à des choses que l’on ignore, que l’on ne peut expliquer ou que l’on ne peut gérer. La visualisation positive (et tous ses synonymes magiques et ésotériques) n’a rien de mystérieux, du moins avec les connaissances d’aujourd’hui provenant de la recherche dans le domaine de la psychologie.

Détermination d’objectif & approches orientées solution

La raison majeure de l’efficacité des techniques du genre Visualisation positive ou Loi de l’attraction est la focalisation sur un objectif. En effet, pour pouvoir visualiser ce que vous voulez ou pour “attirer” (j’utilise ce terme uniquement en référence aux inventeurs de la loi de l’attraction, mais en réalité il est abusif) ce que vous voulez, vous avez besoin de définir ce que vous voulez ! Donc, vous introduisez un changement (à 180°) dans votre perception et vous vous focalisez sur ce que vous voulez et abandonnez ce que vous ne voulez pas.

Le fait de déterminer un objectif crée trois types de changements ou de biais en vous :

1. Biais perceptif : Vous remarquez de plus en plus votre objectif ou tout ce qui s’y rapporte.   Exemple : vous voulez acheter un certain modèle de chaussures, dès que vous commencez à envisager l’achat de ce modèle, vous commencez à le remarquer de  plus en plus aux pieds des passants ou dans les vitrines. Vous avez l’impression que de plus en plus de personnes ont eu la même idée que vous et qu’ils vous imitent probablement, mais en réalité c’est votre perception qui a changé et commence à remarquer ce qu’elle ignorait auparavant.

2. Biais cognitif : Vous retenez plus facilement toutes les informations qui concernent votre objectif.

3. Biais comportemental : Vous mettez en place les actions qui favorisent la réussite de l’objectif.

Si les techniques de visualisation positive ou de loi de l’attraction et leurs clones ne fonctionnement pas pour vous c’est souvent à cause d’une mauvaise définition d’objectif. Les méthodes de détermination d’objectifs ont été abordées dans un des billets intitulé : Etes-vous en train de planifier à échouer ? (clic).

Approches systémiques, interactionnelles et stratégiques

Les approches interactionnelles et stratégiques de l’école de Palo Alto (approches systémiques, approches stratégiques, hypnose Ericksonienne, …) nous apprennent comment nos croyances et notre vision du monde créent notre vécu et comment le fait de changer notre perception change notre vécu.
Je vous invite à analyser la séquence suivante : J’entre dans un lieu, convaincu que les gens qui s’y trouvent me considéreront comme une personne désagréable, ou qu’ils auront carrément quelque chose contre moi. Ce préjugé me rendra rigide et méfiant. Changeons maintenant de perspective et voyons les choses du point de vue des personnes qui se trouvent dans le local : ils voient entrer quelqu’un qui les regarde avec méfiance, dont le comportement défensif semble être un refus, voire même une insulte à leur égard. Ils réagiront en se raidissant et en le regardant, à leur tour, avec suspicion. Le résultat final sera, pour moi, une confirmation du fait que je suis quelqu’un de désagréable que l’on rejette.
En réalité, il s’agit de ma part d’une construction, effet d’une conviction qu’à travers mes actions j’ai moi-même rendue “vraie”. La contre-preuve est fournie par la séquence inverse : j’entre dans le même endroit avec les mêmes personnes, convaincu d’être sympathique et de plaire aux autres ou, carrément, d’être très estimé. Poussé par une telle conviction, j’aurais naturellement une posture détendue et mon regard sera ouvert, en quête de contact. Les autres auront de moi l’impression d’une personne aimable, qui recherche la compagnie. Ils se sentiront donc honorés et gratifiés de mon attitude, à laquelle ils réagiront en miroir, en me renvoyant des signaux amicaux.
Le résultat, cette fois, sera la confirmation que je plais aux autres, parce qu’ils se sont montrés contents d’avoir affaire à moi.

Aucune magie ! Seulement l’effet d’une séquence interactive créée à partir de rien. Cette habilité nous permet de passer de la position à celui qui construit ce qu’il subit à  la position de celui qui construit ce qu’il gère !

Le Secret de tous les Secrets

Même si les techniques de visualisation positive ou de loi de l’attraction et leurs multiples déclinaisons sont efficaces (dans certaines conditions) elles sont loin d’être suffisantes pour atteindre la réussite ou devenir un winner ! En effet, les informations données ci-dessus démontrent que pour atteindre ses objectifs et les réussir il n’y a pas besoin d’un miracle ou d’une force mystérieuse de l’Univers mais essentiellement d’un processus sérieux, réfléchi  et adapté à vos besoins.
La voie de la réussite est une démarche rigoureuse de détermination d’objectif, de conception de votre plan d’action, de compréhension des causes de vos échecs, d’identification et de  libération de vos blocages et d’amélioration constante de vous-même : S’il y avait un Secret ce serait celui-ci !

Citation

« La vérité n’est rien d’autre que le dernier mensonge tenu pour vrai.»
Oscar Wilde


Publicités

Si ne voulez pas que votre vie change, ne lisez surtout pas ceci !

Le titre de ce billet n’est pas une blague ou une quelconque farce. Le message ci-dessous est du genre à ne laisser personne indifférent. Il réveille en vous le questionnement du sens de votre vie et ce que vous êtes censé en faire. Alors avant que vous continuiez la lecture, je réitère mon avertissement : Si ne vous voulez pas de changement dans votre vie, si vous ne voulez pas faire quelque chose de votre vie et que vous vous complaisez dans votre train-train quotidien ne continuez pas à lire !

Maintenant que vous êtes averti (le proverbe dit : “un Homme averti en vaut deux”, je dirais plutôt “un être Humain averti vaut tous ceux qui ne le sont pas !”), je vous propose un texte de slam écrit par Gabrielle Bouliane et interprété lors du festival Austin Poetry Slam au Texas le 5 décembre 2009.

Voici l’enregistrement vidéo sous-titré*

Gabrielle Boulianne travaillait dans le domaine de l’audiovisuel. Elle a été diagnostiquée d’un cancer de stade 4 peu de temps avant cette représentation qui fût la dernière pour elle. Malgré son courage et sa combattivité, elle est décédée le 29 janvier 2010 entourée par sa famille et ses amis  dans une pièce très silencieuse, pleine de paix, d’amour et d’affection.

En plus de faire quelque chose de votre vie vous pouvez contribuer à ce que les autres fassent quelque chose de la leur. Vous pouvez diffuser ce message. Il suffit d’inclure ce lien dans vos messages : http://wp.me/pFS5x-28
Ceci permettrait d’achever l’oeuvre de vie de Gabrielle.

Voici le texte traduit de l’anglais* (la vidéo sous titrée est ci-dessous également)

Certains d’entre vous sauront de quoi je parle.
Ceux qui sont silencieux parmi le public
Et qui ont déjà eu une arme à feu pointée sur la tempe.
Celles qui appartiennent au tiers des femmes qui ont été violées.
Les personnes qui ont survécu à un accident de la route.
Ceux qui étaient des enfants maltraités.
Quiconque qui a eu une sentence de mort imposée de l’extérieur.
Ce moment où le monde s’arrête
Et que toutes les choses que vous pensiez chaque jour
Etre tellement importantes s’écroulent.
Et tout ce que vous pouvez faire est de murmurer une prière pour
vos parents,votre amant, vos enfants.
Vous avez attendu jusqu’à ce moment pour regretter toutes les choses que vous avez dit que vous ferez et que vous n’avez jamais faites
Et il n’y aura pas de suite.
Vous mourrez ou vous vivrez.
Si vous vivez, le regard dans vos yeux ne sera jamais le même.
Et quand les gens normaux autour de vous se plaindront,
A quel point c’est terrible !
Menés par leur ego.
Tout ce que vous ferez est de sourire
Et même vous serez reconnaissant qu’il y ait des gens qui ne savent pas
A quel point la vie est précieuse
Qu’elle n’est pas à gaspiller en de pareilles conneries !
Le cancer est du même genre.
Jusqu’à cette minute, tout est normal.
Vous vous faites des soucis,
De payer vos factures,
De ce qu’a dit votre chef au travail, ce jour-là
Si vous allez perdre du poids,
Suivre telle formation,
Obtenir un tel travail,
Un jouet, une robe, un homme, peu importe…
Et tout à coup,
Un inconnu en blouse blanche est en train de vous dire
Que votre espérance de vie est inférieure à un an
Et que plus rien ne sera comme avant.
Vous pensez avoir des problèmes ?
Mais la situation peut toujours être pire.
J’ai gardé une photo d’une femme
Durant une radiothérapie pour un cancer du sein
Sur mon bureau pendant dix ans
Pour me rappeler
Quand je suis triste ou peinée
Que je n’ai aucun droit de me plaindre.
Jusqu’à ce que je rejoigne cette soeur.
Et pendant que j’ai encore mes deux seins,
Et mes cheveux, du moins pour l’instant
J’ai dû abandonner mon travail,
Mon appartement, ma voiture.
Mes parents s’occupent de moi.
Je prends une soixante pilules différentes.
Je dois m’injecter, deux fois par jour,
Des anticoagulants, pour éviter
Que d’autres caillots aillent vers mon cerveau.
Je ne peux plus me soucier des offenses imaginaires
Que quelqu’un aurait pu commettre à mon égard.
Je ne peux plus me plaindre
Car je n’étais pas embrassée comme je l’aurais voulu
Depuis deux ans et demi.
Je ne peux prétendre que je serai la prochaine J K Rowling.
La plupart des jours mon boulot est de respirer,
M’assurer que j’ai assez de calories.
Je suis passée de la commercialisation d’émissions télévisées
A la considération d’un transit intestinal comme étant
L’événement le plus important de ma journée.
La morphine est comme de l’aspirine pour moi.
Je peux vous dire le meilleur chemin pour aller à la cafétéria de l’hôpital
en partant du centre de perfusion, la pharmacie ou du laboratoire.
Et il est peut-être vrai,
Que je ne vivrai pas jusqu’au prochain septembre .
Et savez-vous ce qui vous rend différent de moi ?
Un caillot sanguin,
Un gène défectueux.
Peut-être que cette cigarette,
Ou la prochaine bière que vous boirez,
Votre foie va finalement vous abandonner vous aussi.
Nous ne saurons jamais quand cela va arriver.
Donc je vous demande ce soir qu’attendez-vous ?
Pourquoi n’êtes-vous pas tout ce que vous pouvez être à cet instant ?
Pourquoi n’avez-vous pas posé cette question durant ce rendez-vous,
Ou passé votre permis de conduire.
Dire à votre famille que vous allez reprendre vos études,
Pour avoir la carrière dont vous rêviez,
Que ce soit sensé ou pas.
Je sais vous l’avez entendu des milliers de fois.
Vous avez une seule vie.
Permettez-moi de le reformuler d’une autre manière
Qui aura plus de sens.
Vous allez mourir
Un jour,
D’une certaine manière.
La seule différence entre vous et moi,
Est que j’ai peut-être une idée,
Une idée de quand et comment.
Et je suis chanceuse, si vous savez.
Je dois dire à mes parents que je les aime tous les jours.
Je dois dire au revoir à tout le monde.
Je suis dans un hospice.
Je ne souffrirai plus jamais.
Je m’envolerai comme une plume,
Durant un rêve, un jour.
Pendant que vous êtes coincé,
Dans un embouteillage,
En allant à votre travail,
Que vous n’avez jamais aimé vraiment,
En maudissant les gens autour de vous,
Rêvant de vos folies.
S’il vous plaît, prenez ce conseil,
D’une fille qui est déjà à moitié ange.
N’attendez pas.
Si vous ne commencez pas aujourd’hui,
A vous mettre vous debout,
Franchir cette porte,
Et changer votre vie du mieux que vous pouvez,
Alors ce sera quand ?
M’entendez-vous ?
N’attendez pas ce moment,
Où vous avez presque perdu votre vie.
Ne vous avisez pas de perdre votre p*#&! de temps.
Je vous surveillerai
Que ce soit du premier rang,
Ou quelque part un peu plus haut.
J’ai vos ailes.
Je les garde ici.
Le seul prix est de lâcher vos peurs irrationnelles.
Je les ai ici.
Venez les chercher.

*Texte traduit Dr. Mäjed Chambah à partir de l’enregistrement de la représentation donnée par Gabrielle Boulianne. Merci à Asha Surech pour son aide à la transcription.