Faites cet exercice en cette période de l’année

Cette période de l’année est propice pour avancer davantage sur votre chemin de développement personnel.

Un exercice simple, sous la forme de questions auxquelles il s’agit de répondre, comme celui que je vous propose ci-dessous, peut avoir de multiples bienfaits si vous le faites. Par contre, omettre de faire ce genre d’exercice risque de faire durer les comportements indésirables pour une année supplémentaire et de rater l’occasion d’augmenter vos chances de réussite durant la nouvelle année.

Auto-inventaire de fin d’année

L’auto-inventaire de fin d’année est aussi important pour la personne que l’est l’inventaire commercial de fin d’année pour une entreprise. Si l’on considère le mot entreprise dans le sens d’entreprendre (passer à l’action), vous-même êtes une entreprise,  le but de votre processus de développement personnel étant d’entreprendre un travail d’amélioration et d’optimisation de soi.

Certaines personnes vont de l’avant dans leur vie, d’autres régressent. Dans une démarche de développement personnel, la logique veut que l’on progresse d’une manière constante, peu importe la vitesse de progrès.

Cet inventaire vous aidera à déceler les éventuels progrès effectués ainsi que les éventuelles régressions. Il permet de mesurer l’efficacité de vos entreprises durant l’année touchant à sa fin dans le but de renforcer vos qualités et de pallier vos lacunes.

Ce questionnaire est à faire en fin d’année. Il permettra ainsi,  de déclencher une réflexion sur les résolutions de la nouvelle année et d’y inclure les améliorations à faire qui ont été décelées par l’inventaire.

Faites cet exercice en vous posant les questions ci-dessous et en écrivant vos réponses sur papier. Vous pouvez valider vos réponses avec l’aide d’une personne de votre entourage qui vous comprend et qui vous connait bien. Répondez surtout sans hésitation, sincèrement et honnêtement.

1. Est-ce que j’ai atteint mes objectifs que je me suis fixés pour cette année ? Quel était mon taux d’accomplissement ?

Si vous n’avez pas fixé d’objectif pour cette année alors il est absurde de parler d’une réussite quelconque, car sans objectifs définis il n’y a rien à réussir. Dans ce cas, la  révélation de cet inventaire est qu’il y a besoin que vous fixiez des objectifs à réussir pour l’année à venir – j’y reviendrai plus en détail en début d’année prochaine -.

2. Est-ce que j’ai fait de mon mieux qualitativement et quantitativement pour atteindre mes objectifs ? Est-ce que j’aurais pu faire mieux (selon mes compétences) ?

3. Dans quel état d’esprit ai-je majoritairement été cette année ? Quel était mon état émotionnel dominant ?

4.  Dans quel état physique ai-je majoritairement été cette année ? Quel était mon niveau d’énergie dominant ?

5. Est-ce que j’ai amélioré ma personnalité ? Sur quel plan ? Dans quelle mesure ?

6. Est-ce que j’ai amélioré mon hygiène de vie ? Sur quel plan ? Dans quelle mesure ?

7. Est-ce que la procrastination a diminué ma réussite ? Sur quel plan ? Dans quelle mesure ?

8. Est-ce que j’ai dissipé mon énergie dans des activités inutiles ou par un manque de concentration ?

9. Combien de temps (heures par semaine ou par mois) a été consacré à des activités inutiles que j’aurais pu économiser ou utiliser à bon escient ?

10. Est-ce que j’ai fait preuve de persévérance dans l’accomplissement de mes objectifs ?

11. Y a t’il des comportements ou des paroles que je regrette ?

12. Est-ce que j’ai développé de meilleures relations dans mon couple, avec les membres de ma famille, avec les autres ? (basées sur le respect, la tolérance et la sincérité) ?

13. Est-ce que j’ai mis fin à certaines relations nocives dans mon entourage ?

14. Est-ce que je me suis approché de ma vocation ?

15. Suis-je sur la bonne voie ? Sur le chemin de mon développement personnel ?

Cet exercice peut être fait entre des personnes proches, sous la forme d’un jeu où chacun partage ses réponses avec les autres personnes. Non seulement, il permettra de remplir une de vos soirées de fin d’année d’une manière ludique et très utile mais il permettra également de renforcer davantage les liens qui vous unissent.

 

Citations

Celui qui regarde à l’extérieur rêve
Celui qui regarde à l’intérieur s’éveille.

Carl Gustav Jung

« Il existe un curieux paradoxe : quand je m’accepte tel que je suis, alors je peux changer. » –
Carl Rogers

“Ce ne sont pas les événements qui vous arrivent qui détermineront jusqu’où vous irez dans votre vie, mais plutôt votre manière de gérer ces événements.”
Zig Ziglar

Tout ce qui vous immobilise, vous barre la route, vous empêche d’atteindre vos buts, tout cela vient de vous. Vous pouvez vous en débarrasser quand bon vous semble.
Dr Wayne W. Dyer

 

Publicités

Plus grande est la lutte, plus glorieux est le triomphe !

Plus grande est la lutte, plus glorieux est le triomphe.” C’est une des répliques marquantes du magnifique court métrage Le Cirque des Papillons (Cf. Le Cirque des Papillons).

Un homme handicapé âgé de 42 ans, Philippe Croizon, amputé des bras et des jambes (qui nous évoque le personnage de Will dans le Cirque des Papillons), s’apprête à réaliser un exploit historique sans précédent en traversant la Manche à la nage au mois de septembre prochain.

Philippe, amputé de tous ses membres suite à une électrocution, s’entraîne depuis deux ans, à l’aide de prothèses, à la réalisation de cet exploit. A ses débuts il ne savait même pas faire une longueur. En se fixant l’objectif de traverser les 40 kilomètres de la manche en 18 heures, Philippe veut donner de l’espoir aux personnes handicapées qui pensent que la vie n’est que souffrance.

Ce qui fait la différence est souvent l’attitude mentale ! Une belle démonstration grâce à Philippe Croizon qui a su aller au delà des obstacles de son handicap et faire de sa vie une oeuvre et un exemple pour les autres.

Combien de  difficultés dans votre vie vous avez utilisées comme prétexte pour ne pas atteindre vos objectifs ? Quelles difficultés dans votre vie pourriez-vous utiliser comme tremplin après avoir vu ceci :

Citations

« Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté.»
Winston Churchill

« La difficulté attire l’homme de caractère, car c’est en l’étreignant qu’il se réalise lui-même.»
Charles de Gaulle

« Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même.»
Tristan Bernard (extrait de Monsieur Codomat)

« Il est fort préférable d’oser de grandes choses, remporter de glorieux triomphes, même si on subit des échecs, que de se ranger avec ces pauvres esprits, qui ne jouissent beaucoup, ni ne souffrent beaucoup, parce qu’ils vivent dans le gris crépuscule qui ne connaît ni victoire ni défaite.»
Théodore Roosevelt


Source

Avec la “Positive Visualization” le pouvoir est à vous !

J’ai choisi comme titre le slogan du personnage Oncle Tom dans la série humoristique Les Têtes à claques. Vous trouverez les épisodes Unbelievable Success dans mon billet précédent (clic).

“Es-tu tanné d’être un super loser ? … Ne désespère pas !…
Avec le programme Unbelievable Success tu vas apprendre  le secret de tous les big winners : la positive visualization.
Parce que c’est seulement en utilisant la positive visualization que tu vas obtenir tout ce que tu veux dans ta vie ! …
La positive visualization : il n’y a rien de plus puissant dans l’Univers ! …
Maintenant le pouvoir est à vous !”

Disait le personnage fictif Oncle Tom. Ce qui n’est pas du tout éloigné de certains discours et affirmations faites par certaines vraies personnes !

Mon but n’est pas d’invalider telle ou telle théorie ou de convaincre quiconque. Chacun est libre de ses croyances et chacun est capable de faire ses propres expériences.

Dans ce post j’aimerais apporter un éclairage sur les techniques de visualisation positive, la loi de l’attraction, le pouvoir de l’intention et les autres synonymes  de la même notion qu’on peut trouver par ci et par là.
Ces techniques sont connues depuis longtemps par les chercheurs en psychologie. Elles ont été mises en application par les coaches et les (vrais) spécialistes du développement personnel et de la psychologie positive avant d’arriver aujourd’hui au grand public par le biais de livres (plus ou moins répandus) et de certains orateurs, mais malheureusement pas sans la déformation et  la déficience habituelles.

L’évolution de la connaissance est intimement liée à l’évolution de l’Humanité

Dans l’univers des anciens Égyptiens, nous dit Koestler : “Les étoiles fixes étaient des lampes suspendues à la voûte céleste ou portées par d’autres dieux. Les planètes voguaient dans leurs bateaux personnels sur les canaux de la Voie lactée, soeur céleste du Nil. Vers le 15 de chaque mois, le dieu Lune était attaqué par une truie féroce, qui le dévorait en deux horribles semaines ; après quoi il renaissait. Parfois la truie l’avalait tout rond, provoquant une éclipse ; parfois un serpent avalait le Soleil, et c’était une éclipse pire encore…”

Les images des anciens pour décrire et expliquer les phénomènes célestes, sont poétiques, mais n’ont rien à voir avec la Vérité. Aujourd’hui, grâce à l’évolution de la science et la démocratisation de la connaissance et de l’éducation, même un enfant connait les raisons des phénomènes célestes.

Chez certaines personnes et certains “praticiens” la compréhension des mécanismes de développement personnel est semblable à celle des anciens Égyptiens.  En effet, elle met l’accent sur la poésie ou le côté surnaturel ou magique au lieu d’une compréhension profonde  et rationnelle basée sur un examen méthodique et des études rigoureuses.

Le Secret est qu’il n’y en a pas !

Souvent ce qui est qualifié de secret ou de mystère, dans une certaine culture, se rapporte à des choses que l’on ignore, que l’on ne peut expliquer ou que l’on ne peut gérer. La visualisation positive (et tous ses synonymes magiques et ésotériques) n’a rien de mystérieux, du moins avec les connaissances d’aujourd’hui provenant de la recherche dans le domaine de la psychologie.

Détermination d’objectif & approches orientées solution

La raison majeure de l’efficacité des techniques du genre Visualisation positive ou Loi de l’attraction est la focalisation sur un objectif. En effet, pour pouvoir visualiser ce que vous voulez ou pour “attirer” (j’utilise ce terme uniquement en référence aux inventeurs de la loi de l’attraction, mais en réalité il est abusif) ce que vous voulez, vous avez besoin de définir ce que vous voulez ! Donc, vous introduisez un changement (à 180°) dans votre perception et vous vous focalisez sur ce que vous voulez et abandonnez ce que vous ne voulez pas.

Le fait de déterminer un objectif crée trois types de changements ou de biais en vous :

1. Biais perceptif : Vous remarquez de plus en plus votre objectif ou tout ce qui s’y rapporte.   Exemple : vous voulez acheter un certain modèle de chaussures, dès que vous commencez à envisager l’achat de ce modèle, vous commencez à le remarquer de  plus en plus aux pieds des passants ou dans les vitrines. Vous avez l’impression que de plus en plus de personnes ont eu la même idée que vous et qu’ils vous imitent probablement, mais en réalité c’est votre perception qui a changé et commence à remarquer ce qu’elle ignorait auparavant.

2. Biais cognitif : Vous retenez plus facilement toutes les informations qui concernent votre objectif.

3. Biais comportemental : Vous mettez en place les actions qui favorisent la réussite de l’objectif.

Si les techniques de visualisation positive ou de loi de l’attraction et leurs clones ne fonctionnement pas pour vous c’est souvent à cause d’une mauvaise définition d’objectif. Les méthodes de détermination d’objectifs ont été abordées dans un des billets intitulé : Etes-vous en train de planifier à échouer ? (clic).

Approches systémiques, interactionnelles et stratégiques

Les approches interactionnelles et stratégiques de l’école de Palo Alto (approches systémiques, approches stratégiques, hypnose Ericksonienne, …) nous apprennent comment nos croyances et notre vision du monde créent notre vécu et comment le fait de changer notre perception change notre vécu.
Je vous invite à analyser la séquence suivante : J’entre dans un lieu, convaincu que les gens qui s’y trouvent me considéreront comme une personne désagréable, ou qu’ils auront carrément quelque chose contre moi. Ce préjugé me rendra rigide et méfiant. Changeons maintenant de perspective et voyons les choses du point de vue des personnes qui se trouvent dans le local : ils voient entrer quelqu’un qui les regarde avec méfiance, dont le comportement défensif semble être un refus, voire même une insulte à leur égard. Ils réagiront en se raidissant et en le regardant, à leur tour, avec suspicion. Le résultat final sera, pour moi, une confirmation du fait que je suis quelqu’un de désagréable que l’on rejette.
En réalité, il s’agit de ma part d’une construction, effet d’une conviction qu’à travers mes actions j’ai moi-même rendue “vraie”. La contre-preuve est fournie par la séquence inverse : j’entre dans le même endroit avec les mêmes personnes, convaincu d’être sympathique et de plaire aux autres ou, carrément, d’être très estimé. Poussé par une telle conviction, j’aurais naturellement une posture détendue et mon regard sera ouvert, en quête de contact. Les autres auront de moi l’impression d’une personne aimable, qui recherche la compagnie. Ils se sentiront donc honorés et gratifiés de mon attitude, à laquelle ils réagiront en miroir, en me renvoyant des signaux amicaux.
Le résultat, cette fois, sera la confirmation que je plais aux autres, parce qu’ils se sont montrés contents d’avoir affaire à moi.

Aucune magie ! Seulement l’effet d’une séquence interactive créée à partir de rien. Cette habilité nous permet de passer de la position à celui qui construit ce qu’il subit à  la position de celui qui construit ce qu’il gère !

Le Secret de tous les Secrets

Même si les techniques de visualisation positive ou de loi de l’attraction et leurs multiples déclinaisons sont efficaces (dans certaines conditions) elles sont loin d’être suffisantes pour atteindre la réussite ou devenir un winner ! En effet, les informations données ci-dessus démontrent que pour atteindre ses objectifs et les réussir il n’y a pas besoin d’un miracle ou d’une force mystérieuse de l’Univers mais essentiellement d’un processus sérieux, réfléchi  et adapté à vos besoins.
La voie de la réussite est une démarche rigoureuse de détermination d’objectif, de conception de votre plan d’action, de compréhension des causes de vos échecs, d’identification et de  libération de vos blocages et d’amélioration constante de vous-même : S’il y avait un Secret ce serait celui-ci !

Citation

« La vérité n’est rien d’autre que le dernier mensonge tenu pour vrai.»
Oscar Wilde


Connaissez-vous votre stratégie de vie ? (suite)

Ce billet, fait suite à celui de la semaine dernière sur la stratégie de vie. Il est plus judicieux de commencer sa lecture avant de lire ce qui suit, en cliquant ici.

Intellact Life Map : La cartographie de la stratégie de vie

Un des outils les plus efficaces et les plus complets qui permettent de représenter, avec une simplicité déroutante, sa propre stratégie de vie dans une situation donnée est Intellact Life Map (www.intellact.lu). Ce concept est un concentré de plus de vingt ans de recherches dans divers domaines. Son créateur Martin Straus fait partie de ces rares personnes, qui peuvent allier synthèse, exhaustivité et simplicité. Le résultat est un concept simple et puissant qui permet à tout un chacun de comprendre le fonctionnement (ou plutôt le dysfonctionnement) de son propre système, de commencer à le maîtriser et d’y intégrer les informations justes et adéquates.
J’ai rencontré Martin Straus et il a accepté de m’accorder l’interview* ci-dessous, pour se présenter et expliquer le concept Intellact :

Interview première partie :

Interview seconde partie :

Voici quelques brefs extraits* de la formation Intellact qui illustrent quelques éléments théoriques et pratiques de ce concept :

Convergence : le Tout est plus grand que la somme des parties

Dans une démarche convergente qui caractérise chacune de mes activités, le concept Intellact & son créateur Martin Straus seront les invités spéciaux des deux séminaires de développement personnel Stress & Régulation Emotionnelle (<- clic)” et “Réussite et Estime de Soi (<- clic)” des 1er et 2 mai 2010.
Le concept intellact sera intégré en sus des autres techniques et théories dont foisonnent ces séminaires, pour donner aux participants plus de clés de compréhension et d’outils pratiques pour plus d’efficacité  et d’autonomie !
Pour ces deux séminaires de début mai, Martin Straus co-animera avec moi ces deux journées. Ce sera l’occasion de découvrir ses compétences, ses talents de pédagogue hors pair et son humour.
Pour plus de détails :
www.innertech.eu rubrique actualités (<- clic) ou bien rubrique Séminaires (<- clic) dans la section Life Coaching (<- clic) (ou développement personnel).

Avis aux intéressés : Une offre très spéciale vous attend pour un nombre de places limité !

*interview et montage par  Dr. Mäjed Chambah  pour innerblog.eu


Quelle est votre stratégie de vie ?

Chacun a sa propre stratégie de vie (ou stratégie de survie). En situation de stress (danger), c’est cette stratégie de vie qui est déployée de manière automatique et totalement inconsciente. En une seconde et demie, les émotions affluent, le mental rationnel est mis hors circuit et les comportements s’exécutent automatiquement.
Pensez aux fois, où au volant de votre véhicule, vous aviez à freiner en toute urgence. Vos muscles de votre jambe et du pied freinent sans hésiter une seconde ! (d’ailleurs cela ne prend qu’une demie seconde pour que l’ordre soit donné pour freiner).
La notion de danger (ou de stress) ne concerne pas seulement les situations où il y a un vrai danger de mort et où l’on a besoin de notre instinct de survie pour faire tout ce qui est possible pour survivre (lutter contre des agresseurs, se débattre et trouver des forces supplémentaires pour nager, etc.). Des situations apparemment anodines peuvent être “décodées” par notre cerveau comme étant dangereuses et déclenchent ainsi les mêmes comportements et réactions émotionnelles et physiques qui devraient être activés en présence d’un vrai danger ! Pensez tout simplement aux fois où vous aviez à prendre la parole en public.  Est ce que les réactions émotionnelles et physiques (besoin de fuite, panique, sudation, miction, …) sont justifiées par rapport au caractère inoffensif de la situation ? Certaines personnes sont toujours sur le qui-vive, sous tension en permanence, prêtes à “dégainer”  à la moindre occasion sans raison logique. D’autres personnes bourrées de talent se sabotent  en adoptant des comportements qui ne favorisent pas leur réussite, car ils ont l’impression qu’ils ne méritent pas de réussir ou qu’ils ne sont pas à la hauteur. D’autres arrêtent de vivre et se noient dans la dépression et l’alcool.

Qu’est ce qui fait que ces personnes mettent en place ces comportements incontrôlables qui gâchent leur existence, malgré que dans la plupart des cas, ces personnes souffrent de leurs comportements et luttent de toutes leurs forces pour s’en débarrasser ?
Les comportements, les états émotionnels négatifs et les pensées récurrentes incontrôlables proviennent de l’inconscient de la personne. Souvent ces comportements sont mis en place dans une stratégie de survie suite à la mauvaise interprétation de la situation de la part du “système”. Quelque part, une information est erronée dans le système. Comme pour un système de chauffage central où le thermomètre est dysfonctionnel. Il indique une basse température de l’air ambiant (alors que la température est bonne) entrainant l’enclenchement de la chaudière pour augmenter la température, ce qui est inapproprié étant donné qu’il fait déjà assez chaud. Est ce pour autant tout le système est dysfonctionnel ? Non ! Faut il changer de chaudière ? Non ! Cela est inutile et ne résoudra pas le problème !
Comment faire dans ce cas ? Rectifier le capteur de température. Changer l’information en indiquant au système la bonne température pour qu’il puisse retrouver un fonctionnement optimal.

Peur latente, tension, stress, irritabilité, faible confiance en soi, état émotionnel négatif, et d’autres états d’esprits sont souvent le résultat d’une mauvaise interprétation de la réalité. Une information erronée dans le “système” qu’il “suffit” de corriger pour que le “système” retrouve un comportement optimal et approprié par rapport à la réalité.

Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite du billet et des techniques de changement de stratégie de vie.


Le Cirque des Papillons (Version Française)

Dans la vie la question du sens est primordiale. Que ce soit dans la vie professionnelle, ou dans la vie personnelle et familiale, c’est le sens qui permet à l’être Humain de trouver sa voie, sa motivation et l’énergie de réussir.

Le film ci-dessous “The Butterfly Circus” est une incitation à trouver le sens de sa vie.  Il a remporté le prix du projet cinématographique The Doorpost en 2009, et est réalisé par Joshua Weigel.

Vos commentaires sont bienvenus.

Voici la version sous titrée en français (traduction et sous titrage par innerblog.eu et Dr. Mäjed Chambah)

The Butterfly Circus en version originale sous titrée en français est disponible en version intégrale sur innersociety.eu (sans coupure, meilleure qualité, sans artéfacts dus à Youtube)

Première partie

Deuxième partie

Version originale :
The Butterfly Circus

Métaphore : La “souffrance” de devenir un papillon !

Métaphore : La “souffrance” de devenir un papillon !

“Un jour, apparut un petit trou dans un cocon. Un homme, qui passait à tout hasard, s’arrêta de longues heures à observer le papillon, qui s’efforçait de sortir par ce petit trou.

Après un long moment, c’était comme si le papillon avait abandonné, et le trou demeurait toujours aussi petit.  On dirait que le papillon avait fait tout ce qu’il pouvait, et qu’il ne pouvait plus rien faire d’autre. Alors, l’homme décida d’aider le papillon : il prit un canif et ouvrit le cocon. Le papillon sortit aussitôt. Mais son corps était maigre et engourdi, ses ailes étaient peu développées et bougeaient à peine.

L’homme continua à observer, pensant que, d’un moment à l’autre, les ailes du papillon s’ouvriraient et seraient capables de supporter le corps du papillon pour qu’il prenne son envol.

Il n’en fut rien ! Le papillon passa le reste de son existence à se traîner par terre avec son maigre corps et ses ailes rabougries. Jamais il ne put voler.

Ce que l’homme, avec son geste de gentillesse et son intention d’aider, ne comprenait pas, c’est que le passage par le trou étroit du cocon était l’effort nécessaire pour que le papillon puisse transmettre le liquide de son corps à ses ailes de manière à pouvoir voler. C’était le moule à travers lequel la vie le faisait passer pour grandir et se développer.”

L’effort : c’est ce dont vous avez besoin !

Souvent, l’effort est exactement ce dont vous avez  besoin dans votre vie.

Ce sont les blocages,  – dont probablement vous vous plaignez et que vous tenez pour responsables de vos échecs – dont vous avez justement besoin pour vous relever et réussir dans votre vie. Les difficultés, les échecs sont des révélateurs de ce que vous ne voulez pas. Ils vous permettent grâce au contraste qu’ils créent de réaliser ce que vous voulez et ainsi le créer (Cf. Arrêtez de penser à ce que vous ne voulez pas).

Dans notre société occidentale moderne, et suite au conditionnement de la publicité et de la société de consommation ( -je n’ai rien contre la société ou le système actuels qui présentent une grande évolution par rapport au passé- ), l’effort est devenu une valeur mal comprise et souvent méprisée par le commun des mortels. La facilité, le confort et la passivité sont devenus des “valeurs” hautement recherchées.

Or, paradoxalement, tous les inventeurs et entreprises ingénieuses qui créent les solutions qui nous facilitent tant la vie aujourd’hui, ont érigé l’effort, le mérite et l’excellence comme valeurs supérieures. Tout comme les champions sportifs dont la plupart admirent les exploits en étant sur leur canapé, derrière leur poste de TV. L’impossible pour ce genre d’entreprises et de champions n’existe pas. Ils le font reculer à force d’effort, de persévérance et d’abnégation, jour après jour…  Pour leur bonheur ainsi que  celui de l’Humanité.


Dirty, Sexy… Money (1)

DirtySexy… Money (1)
Les “secrets” de l’argent et de la richesse

Quelles sont les pensées et les idées qui vous viennent spontanément à l’esprit quand vous pensez à l’argent ?

Est-il la racine du mal ? La clé du bonheur ? donne-t-il du pouvoir ? attise-t-il la convoitise et la jalouse. L’argent change-t-il la personnalité de celui qui en a ou de celui qui en manque ? Est-il un indicateur de réussite ? L’argent est-il sale ? Faut-il être sans scrupules pour s’enrichir ? Faut-il peiner pour gagner de l’argent ? L’argent est-il volatile ?

A chacun son lot d’idées préconçues concernant l’argent, mais ce qui est sûr, c’est que l’argent est l’un des rares concepts qui ne laissent personne indifférent à son sujet. Et c’est probablement le concept qui a le plus de croyances et d’idées erronées à son sujet, et ce, dans presque toutes les cultures !

En effet, si l’on définit l’argent d’une manière objective, il n’est qu’une monnaie d’échange, un moyen créé par l’homme, depuis la nuit des temps, pour pouvoir effectuer ses transactions commerciales. En effet, le système rudimentaire du troc ayant d’innombrables inconvénients (difficulté d’évaluation de la valeur des marchandises, certains produits agricoles, étant saisonniers ils ne peuvent être troqués contre des produits qui ne sont disponibles que durant une autre période de l’année, etc.)  l’homme a mis en place une valeur d’échange représentée par la monnaie.

Etant une monnaie d’échange, l’argent est en réalité neutre comme le dit l’adage populaire “L’argent n’a pas d’odeur”. Par conséquent, l’argent est un facilitateur, il donne une plus grande liberté d’entreprendre, plus de choix d’action, point final ! L’argent en soi n’a aucun pouvoir en soi ! Ce sont les gens qui lui cèdent leur pouvoir ! Ils autorisent les autres (et non l’argent) à les acheter, les corrompre. Ce sont les gens qui choisissent d’abandonner leurs principes contre une certaine somme d’argent. L’argent n’y est pour rien ! Ce n’est qu’un objet inanimé, d’ailleurs aujourd’hui avec l’argent électronique il devient même virtuel, avec une réalité physique décroissante (sur votre compte bancaire, il ne s’agit que de chiffres, quand vous payez par chèque ou par carte bancaire,  des chiffres sont transférés d’un compte vers un autre).

Toutes les actions, les conséquences et les méfaits imputés à l’argent,  n’ont en réalité rien à voir avec l’argent. La responsabilité revient aux personnes qui ont effectué ces méfaits. La même chose s’applique aux beaux concepts attribués à l’argent. En effet, les grandes et belles choses réalisées, sont dues aux personnes qui les ont réalisées, à leurs idées et à leur détermination à réussir leurs projets, l’argent n’étant qu’un outil qui ne peut agir de son propre gré.

Beaucoup de personnes n’entreprennent rien dans leur vie, sous le prétexte qu’ils n’ont pas ce sésame rare et précieux qu’est l’argent. Ces personnes se disent victimes du système, elles envient la “chance” ou la “bonne étoile” de ceux qui ont réussi. Ces “victimes” n’ont pas conscience que leurs vies « limitées » ne sont pas dues au manque d’argent, mais au manque de responsabilité et de courage, donc à leurs propres comportements et vision erronées. Étant donné qu’elles imputent leurs échecs à un concept extérieur (l’argent), ces victimes abandonnent leur pouvoir de changer et de réussir (Cf. Innerlife vs. Outerlife).

D’aucuns se donnent comme objectif de vie de devenir riches ! Or, devenir riche ou célèbre (point final) ne peut constituer un projet de vie ! Il n’y a rien de mal dans le fait de vouloir être riche, mais cela n’est nullement un objectif ! C’est une conséquence de l’atteinte d’un objectif concret. Toutes les études menées sur les personnes qui ont réussi ont démontré qu’elles avaient toutes un projet concret à réaliser et c’est la concrétisation de ce projet qui les a rendues riches. C’est l’un des plus grands “secrets” de la réussite. J’utilise le terme secret, non pas pour ajouter un effet mystique, mais, car c’est un principe largement ignoré de la grande majorité.

Pour réussir, il est primordial de développer une vision objective libre de tous les filtres réformateurs de la croyance et de l’héritage culturel familial, pour commencer à avoir une nouvelle expérience de l’argent. Tant que vous avez vos filtres déformateurs, c’est comme si vous essayez de vous déplacer dans un labyrinthe fait de formes géométriques en regardant à travers mettant des lunettes déformantes. Difficile, dans ces conditions d’avancer rapidement sans perdre son équilibre ou sans se heurter aux obstacles…

Je termine mon billet avec deux citations à méditer :

“Le paresseux appelle chance le succès du travailleur” Proverbe anglais.
Le mot travailleur peut désigner également  le courageux, celui qui assume ses propres responsabilités, celui qui travaille à son propre perfectionnement.

Personne n’est né sous une mauvaise étoile, il y a juste des gens qui ne savent pas lire le ciel.” Dalaï-Lama.

Je reviendrais sur le sujet de l’argent, la richesse et la réussite dans un prochain billet avec des outils pour se libérer de ces croyances erronées… Stay tuned…



Changez d’attitude, devenez un winner !

Comme l’a stipulé Jim Rohn, le célèbre philosophe américain : L’attitude détermine les actions. Les actions déterminent les résultats. Les résultats déterminent les modes de vie, si vous êtes donc, insatisfait(e)  de votre mode de vie, vous devez changer vos résultats. Si vos résultats ne vous satisfont pas, vous devez changer vos actions. Si vos actions ne vous donnent pas satisfaction, changez votre attitude. Et si votre attitude ne vous satisfait pas qu’est ce qu’il faut changer ? En réalité, l’attitude est le reflet visible de votre monde intérieur, de votre monde inconscient, de votre programmation intérieure (voir mon billet précédent). En effet, votre philosophie de vie, vos croyances, vos valeurs, et votre identité intérieures déterminent d’une manière automatique et inconsciente votre attitude, vos actions, vos résultats et votre mode de vie.

Par exemple si vous croyez que vous êtes un looser alors votre attitude, vos comportements et même votre posture corporelle vont refléter cette croyance. Les autres en percevant votre attitude de looser vont vous traiter en tant que tel, ce qui va confirmer votre croyance que vous êtes un looser. Ainsi non seulement votre programme intérieur détermine vos actions et vos résultats mais, pire encore, fait en sorte que le monde extérieur, par l’attitude des autres envers vous et les résultats que vous obtenez, renforce votre programme intérieur et vos croyances. Ce processus agit comme une boucle, une spirale infernale. Il ne tient qu’à vous de cessez de blâmer les autres et le monde extérieur pour votre mode de vie et de briser la spirale infernale et la transformer en une spirale ascendante.

En utilisant la technique donnée ci-dessus, vous pouvez cerner à quel niveau vous avez besoin d’effectuer un changement : identité, croyances, valeurs ou croyances et ainsi commencer à observer vos pensées et vos mécanismes internes en rapport avec le changement à effectuer. Cela vous permettra également de pouvoir mieux définir vos objectifs et d’avoir des informations pertinentes à donner à votre coach ou à la personne qui vous accompagne dans votre démarche de changement et ainsi gagner en efficacité durant cet accompagnement. Il est à noter qu’aujourd’hui il y a assez de technologies intérieures orientées solutions pour vous aider à créer le type de changement que vous souhaitez.

Je terminerai par une citation de Bill O’Hanlon, le créateur de la thérapie orientée solution :

Soit vous passez votre vie à justifier pourquoi vous n’avez pas réussi… soit vous réussissez !

Lors d’un prochain billet je détaillerai les différents types de changement qu’on peut mettre en place… Stay tuned…


Innerlife (Vie intérieure) versus outerlife (vie extérieure)

A force de vivre dans un monde exagérément matérialiste et externalisé, la sphère de la vie extérieure (monde visible, matériel, possessions, actions, comportements, image extérieure…) prédomine la sphère de la vie intérieure (monde “invisible”, émotions, pensées, idéaux, valeurs, concepts, éthique, spiritualité) chez la plupart des personnes.

La majorité des personnes ont donné plein pouvoir à la vie extérieure pour diriger et contrôler leur vie intérieure. Ils attendent ainsi que le monde extérieur (personnes, entourage, événements, activités,…) les rende heureux, les fasse se sentir en sécurité, les fasse se sentir aimés, en paix, etc. Or toutes ces valeurs sont des valeurs (Amour, Paix, Sécurité, Bonheur) qui appartiennent au monde intérieur, ainsi elles ne peuvent jamais être satisfaites d’une manière permanente de l’extérieur. En effet, une des caractéristiques du monde matériel est qu’il est éphémère ; dans ce monde tout est temporaire, transitoire et en changement constant qu’il s’agisse des formes physiques, des saisons, du mouvement planétaire, etc.

Ainsi, si vous autorisez un aspect de la vie extérieure déterminer un état de la vie intérieure, cet aspect extérieur étant éphémère, il sera perdu tôt ou tard et créera un état intérieur opposé à l’état recherché. Par exemple, si vous attendez que la présence d’une personne (ami, membre famille, amant,…) vous rende heureux(se) ou vous faire sentir aimé(e), dès que cette personne vous quitte, cela crée en vous l’état inverse : malheur et sensation de rejet. Ce n’est pas le départ de la personne qui vous rend en réalité malheureux(se), mais le fait de donner le pouvoir à un aspect extérieur (la présence de la personne) de vous rendre heureux(se). Au moment même où vous faites cette association (présence = bonheur) vous intégrez également le malheur qui sera vécu au départ de la personne. Ainsi le bonheur extérieur et le malheur sont  indissociables comme les deux faces d’une même pièce.

Pour que des états comme le bonheur, l’amour, la sécurité ou le bien-être soient durables, ils doivent provenir de l’intérieur de l’individu. Pour ce faire, il est important d’effectuer les changements intérieurs nécessaires au niveau de sa perception, ses pensées et son mode de fonctionnement et se libérer des blocages au bonheur et à l’état d’équilibre recherchés. Ainsi et en travaillant à développer ses ressources positives, ces aspects pourront se matérialiser et se concrétiser dans le monde extérieur.

Ce principe est connu des sportifs de haut niveau. Ils savent que pour battre un nouveau record il faudrait que cette performance soit déjà accomplie au niveau spirituel, non seulement comme un souhait ou une volonté, mais comme une conviction, comme un événement déjà vécu avec tous les détails techniques, les sensations et les émotions qui en découlent. Un artiste ne peut peindre un tableau s’il ne le “voit” pas déjà dans son imagination, dans son monde intérieur avant qu’il le transforme en une représentation extérieure.

C’est le monde intérieur qui est un précurseur du monde extérieur, et qui se concrétise en une réalité extérieure. D’où l’efficacité des techniques de coaching et de changement bref (ou thérapie brève) basés sur une approche orientée-solution (et non orientée problème, cette notion sera explicitée dans un billet à venir).

Ce principe suppose t-il de donner une attention exclusive au monde intérieur au détriment du monde extérieur dans lequel on vit ? Pas du tout ! Dès qu’une sphère domine l’autre, il y a déséquilibre ! Le monde physique fait partie de notre réalité. Notre corps a besoin de nourriture, de sommeil, de repos et il est agréable de profiter pleinement de la beauté de la vie. De plus, le monde extérieur est un puissant révélateur du monde intérieur. En effet, nos émotions, nos réactions face à un événement extérieur révèlent notre “programme” et notre état intérieurs. Je terminerai ce billet par cet adage :

L’argent achète un livre, mais pas la connaissance
L’argent achète un lit, mais pas le sommeil
L’argent achète un médicament, mais pas la santé.

Ai-je parlé d’argent ? Oui et j’aborderai le sujet d’une manière plus détaillée lors d’un prochain billetStay tuned.